La Maison Plûme, une nuit au bord de la Seine

Ce soir, je vous parle d’une jolie maison de brique, d’un ancien Hotel de France sur les bords de Seine, d’heures poétiques dans les pas d’Apollinaire et de Marie Laurencin. 

Villequiers, cent soixante kilomètres de Paris. Loin de l’agitation de la ville, le cri des mouettes et le bruit sourd des bateaux sur le fleuve. La douceur aussi. Celle de La Maison Plûme, le joli lieu imaginé par Jeanne et Simon.
Son pull de laine en vrac sur la chaise chinée et mes pieds nus sur la terrasse aux pieds dans l’eau.

Pour cette première escale sur les bords de Seine, nous avions choisi L’Amour; une chambre bleue pour voir la vie en rose.

Dans cette alcôve feutrée au parfum d’eucalyptus et de lavande, on s’endort les rideaux ouverts, pour ne rien manquer du lever du jour sur le fleuve. Certains matins, la brume enlace la maison et nous fait perdre, un peu plus encore, le fil du temps.

Et le retour des hirondelles.

Dans quelques mois, vous pourrez pousser de nouvelles portes. Et pour tout vous dire, je suis impatiente de voir les jolis univers que composent nos hôtes.

Merci Jeanne et Simon, pour votre accueil
et pour ce lieu plein de poésie.

A vite, pour un matin de Brume.

La Maison Plûme
1, rue Ernest-Binet, Villequier, 76490 Rives-en-Seine

©Archichose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *